Le Hatha-Yoga dans le Tantrisme

Le Hatha-Yoga dans le Tantrisme

par  Christian TIKHOMIROFF

Yoga, Hatha-Yoga, Tantrisme, Shivaïsme sont autant d’appellations dans lesquelles tout le monde n’y voit pas très clair. Yoga regroupe un ensemble de démarches spirituelles qui n’ont pas obligatoirement de points communs avec le Hatha-Yoga, ses pratiques et sa philosophie. Ainsi en est-il du karma-yoga (yoga de l’action désintéressée), du bhakti-yoga (yoga dévotionnel), du jnana-yoga (yoga philosophique), du raja-yoga (yoga du renoncement), etc. Toutes ces formes de yoga sont rarement shivaïtes, aucune ne correspond à ce qui est pratiqué chez nous.

Le Hatha-Yoga, celui qui est donc utilisé en Occident, comme le Tantrisme, fait partie de la grande tradition shivaïte. Cette tradition possède deux courants très importants qui en sont les deux références : le système Natha et le système Trika. C’est du premier qu’est issu le hatha-yoga classique et du deuxième le tantrisme. L’un et l’autre se complètent et couvrent des niveaux de pratique parfois différents. La philosophie et la métaphysique sont communes. Il est possible de situer les Natha comme des yogi un peu en dehors du monde sans pour autant y renoncer, alors que les tantrika restent dans le monde, incognito, pour en faire un champ d’expérience privilégié.

Le Hatha-Yoga en question est l’une des pratiques majeures du système Natha. Nous allons en ébaucher les aspects principaux, espérant ainsi clarifier son contenu d’une part et ses finalités d’autre part.

Fondement métaphysique

L’union de la Conscience et de l’Energie dans l’homme (Shiva/Shakti) est le fondement de la métaphysique Natha. Dans cette optique, l’analogie entre le macrocosme et le microcosme est le principe central autour duquel s’articule la pratique. La structure de l’être humain étant semblable à celle du cosmos, la propédeutique de cette voie propose une méthode précise et des techniques aiguisées pour manipuler les contenus des corps subtils, les dévier de leurs fonctionnements inconscients et profanes afin de donner les connaissances et les pouvoirs efficaces autorisant le Yogi à mener fermement et sûrement son cheminement.

Fondement technique

L’ensemble du système Natha se réfère à Kundalini et aux moyens rendant possible son éveil. Elle est l’équivalent dans le corps humain de Shakti dans l’univers. Endormie dans les abysses de la nature humaine, enterrée dans le muladhara, elle guette les signes qui lui permettraient de s’ébranler et d’entamer son ascension verticale vers les sommets de la Conscience, déchirant le Yogi pour l’extirper de ses attaches animales et naturelles. Les descriptions la montrent somnolente, enroulée trois fois et demie autour du linga du muladhara fermant avec sa bouche son ouverture qui est la porte donnant accès à la voie du centre, sushumna. Elle est accessible par tous les chakra puisqu’elle est présente en chacun d’eux comme en chaque mantra car c’est par son propre pouvoir qu’ils se manifestent. Elle est sensible à tous les chocs et à toutes les failles. Elle déploie toutes les tendances de l’individu à l’instar de la grande Sakti et, pour la Conscience, elle danse le jeu du monde. Elle est la Suprême Energie à l’œuvre dans l’univers et dans l’homme.

Du premier chakra, muladhara, au dernier, sahashrara, chaque étape est un lieu d’extase dans lequel Shiva et Shakti s’unissent pour boire le nectar de la création. Ils « incarnent » ardhanari, l’androgyne universel. Afin d’accomplir en eux-mêmes cette union de chakra en chakra, les Natha utilisent les techniques du Hatha-Yoga pour opérer une série de manipulations dans leurs fonctions vitales par des techniques physiques et des exercices de concentration qui mettront en vibration le cœur de l’édifice individuel : la sushumna. Dans ce parcours initiatique le moment viendra où cette union se fera également avec une compagne par l’utilisation de pratiques sexuelles. Le Yogi et la Yogin, après l’avoir fait en eux-mêmes, recréeront l’un par rapport à l’autre, l’un dans l’autre, l’union de Shiva et Shakti.

Les Natha proposent une somme de pratiques variées capables d’agir sur la complexité de l’univers humain : asana, pranayama, mudra, mantra, bija, yantra, kavaca, nyasa, pratyahara, dharana, dhyana. Cet arsenal donne les moyens d’atteindre le plan des énergies subtiles, d’en connaître la structure et le contenu, afin d’y opérer la mutation permettant de quitter l’état d’animal enchaîné aux tendances de la Nature pour se transformer en Vira, un homme de pouvoirs et de Conscience apte à réaliser son plan divin.

Les Natha se fixent six objectifs : l’immobilité du corps et des processus mentaux par les asana, mudra, bandha et pranayama. L’immobilisation du souffle. L’immobilisation du bindu. L’union Shiva/Shakti soit intérieurement avec le corps, soit extérieurement avec une compagne. La possession des pouvoirs surnaturels. La réalisation finale. Pour atteindre ces objectifs la méthode appliquée sera la suivante : nettoyage des nadi, maîtrise de la respiration, utilisation énergétique et magique des asana, des mudra et des bandha, utilisation mentale ou magique de supports extérieurs (mantra, yantra, etc.), utilisation des pratiques de concentration menant à la fusion.

L’ensemble des différentes techniques – asana, pranayama, mudra, mantra, bija, yantra, kavaca, nyasa, pratyahara, dharana, dhyana – sera utilisé pour mettre en vibration le corps subtil, pour l’investir et pénétrer les différents espaces intérieurs qui le composent, le relier aux plans correspondant de l’univers, et réaliser dans ce monde personnel la fusion de l’Energie et de la Conscience. A cet effet toutes les techniques seront effectuées avec des attitudes corporelles (asana), des respirations (pranayama), des visualisations (yantra), des mantra, des mudra (gestes symboliques dans le sens sémantique) directement reliés au circuit des nadi, des chakra, des adhara et des vayu. Plus tard d’autres moyens basés sur les saveurs, les couleurs, les vibrations sonores, les failles, les vides, la rétraction de l’univers dans l’individu et l’expansion de l’individu dans l’univers seront mis en place. Dans le même temps l’observation et l’investigation des différents états de la conscience (la veille : jagrat – le rêve : svapna – le sommeil : susupti – l’état quatrième : turya – l’état cinquième : turytta) seront la trame de fond qui soutiendra toute la pratique. Nous sommes ici dans l’espace qui relie les deux systèmes Shivaïtes, les Natha et les Trika.

 

About yogahorizon

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>