Les Bébés et le Yoga

 

bébé yoga

 

La pratique du yoga m’a permis d’avoir un œil nouveau sur mon métier ; je suis auxiliaire de puériculture et je travaille en crèche auprès de jeunes enfants âgés de 3 mois à 4 ans.

Je les observe aujourd’hui d’une façon différente… Prenez le temps, si vous en avez l’occasion, d’observer un bébé dans son quotidien. C’est une vraie source d’émerveillement ; regardez de quelle manière il prend conscience de son corps et de ce qui l’entoure.

L’observation fine des bébés m’a fait constater à quel point (au cours de leur 1ère année particulièrement) le mouvement fait partie de leur quotidien. Jamais deux positions semblables, ils recherchent l’équilibre et l’étirement en permanence au grès de leurs centres d’intérêt.

J’ai très vite fait le parallèle avec la pratique du yoga que les bébés utilisent et maîtrisent de façon tout à fait naturelle et innée. On peut constater que la découverte de leur corps passe par la prise de postures proches des asana pratiqués en hatha yoga et cela associé à une respiration abdominale et nasale appelée respiration complète en yoga… De véritables petits yogis !

« Fort heureusement, le maître est là. Comme toujours. Tout est toujours là, sous la main, si l’on sait regarder. Ce maître, une fois encore, c’est le bébé. C’est lui qui va vous enseigner, vous instruire. A la seule condition que vous soyez modeste et assez simple, assez ouvert pour le suivre. Si vous pouviez douter un seul instant de la grande perfection de ce maître, comparez simplement sa souplesse et la vôtre ! Comparez votre dos et le sien. Oui, laissez-vous guider par lui. » F.Leboyer. Shantala.

Je vous propose de regarder le développement psychomoteur du bébé de façon chronologique, de mettre en évidence sa similitude avec les asana et d’expliquer ce qu’apporte au bébé chacune de ses postures.

 

Position dorsale

Shavasana

bébé yoga

Le bébé commence sa vie extra utérine en position dorsale (celle-ci est préconisée pendant ses premiers mois). On peut constater que sa colonne est parfaitement droite ; son dos, sa nuque et son bassin épousent le sol, sa tête repose dans la continuité de sa nuque et son menton est légèrement rentré. C’est une posture de détente.

 

Position latérale

yoga bébé

Poisson (Matsyasana) et crocodiles (Makarasana)

Le bébé amorce ses premières tentatives de déplacement. Cela passe par différentes postures d’étirement et d’équilibre.

 

Position ventrale

Sphinx, cobra (Bujangasana), grenouille (Mandukasana)

Progressivement  le bébé va se redresser, s’assouplir et se muscler la nuque, le dos et les bras. Il est en recherche d’équilibre afin de pouvoir se servir de ses membres supérieurs. Puis vient la reptation, véritable exercice d’étirement de la colonne. Chaque étape a son  importance, sa logique pour aller de l’avant. Le bébé acquiert de cette façon, petit à petit et à son rythme, son autonomie.

Le retournement

Les torsions

Le fait de se retourner, de passer de la position dorsale à la position ventrale demande au bébé une bonne maîtrise des contrepoids. Ses postures lui permettent d’oxygéner sa colonne vertébrale.

 

Le 4 pattes

Chat (Marjariasana), chiens (adho / urdhva mukha svanasana)

La position quatre pattes apporte au bébé un étirement au niveau du dos ; un travail de la colonne mais aussi du ventre.

 

 

Position assise

Papillon, posture du héros (Virasana), posture du diamant (Vajrasana)

Maintenant que le bébé sait s’asseoir seul il s’exerce à différentes assises et cela pendant un temps de plus en plus long. Il tient une posture parfaite le dos bien droit et la tête dans le prolongement de celui-ci. Tout est question d’équilibre ; s’il se tient mal, il tombe ; son bassin, sa colonne et sa tête doivent être parfaitement alignés.

 

Position debout

La posture debout (Tadasana)

Une fois la position assise bien maîtrisée le bébé continue sa progression et découvre de nouveau appuis ; la plante des pieds en passant par la pratique de diverses fentes et la découverte de la posture accroupie. Le bébé est là encore en recherche d’équilibre ; le dos bien droit il travaille la souplesse de son bassin. La posture accroupie est excellente pour l’étirement du bas du dos et pour assouplir les hanches.

C’est ainsi que le bébé grandit, en franchissant une à une chaque étape. C’est pourquoi il est essentiel de tout mettre en œuvre pour lui permettre d’évoluer à son rythme. Cela passe par la mise en place d’un environnement et de soins adaptés qui permettent au bébé une entière liberté de mouvement de respiration et de vision. Toutes ces étapes vont permettre au bébé de prendre conscience de son corps, de s’y sentir bien et donc d’être en communion avec celui-ci.

« Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants (mais peu d’entre elles s’en souviennent.) » Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince.

Pour ma part la pratique du yoga m’a beaucoup apporté. Ce fut pour moi une sorte de rééducation, une redécouverte de mon corps et ainsi une meilleur compréhension et acceptation de celui-ci.

« Prendre soin de son corps d’adulte, c’est aussi prendre soin du corps de l’enfant. Réinvestir le quotidien, c’est retrouver une attention pour chacun de nos mouvements, c’est conjuguer au présent quand notre esprit veut conjuguer au passé ou au futur, comme le propose le yoga. C’est être présent à ce qu’on fait, c’est retrouver son axe, retrouver un équilibre que les bébés recherchent et trouvent, probablement grâce à leur fragilité. […] Restons ouverts à ce qu’ils veulent nous dire et nous transmettre, restons attentifs et cléments envers nous-mêmes pour pouvoir leur transmettre au jour le jour le respect du corps. Suivons le mouvement… avec grâce. »  S. Dumontet, Bébé yogi : le mouvement à l’état de grâce.

 

 

Florence Monin

About yogahorizon

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>